2018-commence-euphorie

Le début d’année démarre en fanfare dans le prolongement d’une année 2017 réussie pour la plupart des grandes classes d’actifs et notamment pour la plus risquée d’entre elles : les actions. Il est en effet difficile de ne pas conseiller une certaine prise de risques dans les allocations.

Les conditions macro-économiques s’améliorent partout dans le monde et l’optimisme américain dope le moral des investisseurs de la planète entière. Les banques centrales continuent d’envoyer des messages de resserrement monétaire.

Les tensions géopolitiques ne dégénèrent pas. Pourtant, les investisseurs pourraient être punis par un excès de vitesse en ce début d’année. Comme le descendeur en ski, une faute de carre peut entraîner la chute et la disqualification.