financial-2860753_1920

Cela va faire bientôt un an que Donald Trump a été élu.

Et finalement le « Trump trade » a, depuis, relativement bien fonctionné. Ainsi depuis novembre 2016, la capitalisation boursière mondiale a progressé de 26 000 milliards de dollars. Les marchés obligataires ont continué eux aussi de progresser, contre toute attente, mais de manière moins prononcée (+ 2 000 milliards de dollars). Les investisseurs ont donc montré une forme d’optimisme à toute épreuve préférant se concentrer sur la santé du cycle économique mondial plutôt que sur les tweets du Président des Etats-Unis.

Lire la suite