businessman with financial symbols coming from hand

Au cours des deux premiers mois de l’été, les marchés mondiaux ont globalement progressé, tirés à hausse par les pays émergents et dans une moindre mesure par les Etats-Unis, et à la baisse par le Japon. Toutefois, en euros, le constat est largement différent car la force de la monnaie unique a rendu tout investissement à l’étranger pénalisant, et donc les indices ont eu tendance à légèrement baisser. Les indices de la Zone euro sont restés globalement stables avec une très belle performance de l’Italie. Comment analyser ces évolutions ? Que peut-on attendre des mois à venir ? Décryptage par Didier Bouvignies, Associé-Gérant, Responsable de la gestion, Rothschild Asset Management.

Voir la vidéo