La Plume - “ Money for nothing ? ” par Igor DE MAACK

“ Money for nothing ? ”

 

L’instant marché financier

Ce titre musical légendaire du groupe Dire Straits sorti en 1985 ferait une bonne introduction à la réflexion sur l’utilité des liquidités sur les marchés et les économies pour traverser la crise sanitaire liée au Covid 19. Les budgets européen et américain ont déversé plus de 3 000 md$ pendant que les banques centrales des deux zones monétaires rachetaient des obligations souveraines et ouvraient de nouvelles lignes de crédit. Il ne fait nul doute que lorsque les gouvernements décident d’arrêter net l’activité économique, ils sont obligés de compenser les pertes de revenus et les contractions de rentabilité. Les décisions rapides ont donc permis d’éviter un effondrement total. 

Avec le rebond de la consommation et le redémarrage de l’industrie, les derniers mois ont donc été bons pour les bourses mondiales et particulièrement pour les valeurs technologiques américaines qui poursuivent leur performance impressionnante malgré quelques soubresauts. La performance relative du Nasdaq 100 par rapport à l’indice Russel 2000 affiche le même niveau qu’en 2000… Les mouvements les plus notables de ces derniers mois ont été la forte appréciation de l’or qui a dépassé le seuil de 2000 $ l’once et en contrepartie la faiblesse du dollar qui est allé tutoyer le seuil des 1,2 contre euro. Ces deux tendances sont structurantes pour les patrimoines personnels : d’abord parce que cela indique clairement que l’or a retrouvé une forme de statut de monnaie de réserve internationale et ensuite parce que la faiblesse du dollar exprime peut-être un épuisement de l’idylle des grands investisseurs pour la politique menée par Donald Trump. 

La deuxième vague du coronavirus ne semble pas prendre de l’ampleur même si les contaminations augmentent du fait aussi de la généralisation des tests pratiqués. La perspective d’un vaccin apporte une lueur d’espoir et chaque fois qu’une nouvelle sur le sujet sort, les marchés boursiers montrent une euphorie sensible. Le positionnement des investisseurs doit rester prudent notamment à la veille de l’élection présidentielle américaine où Joe Biden semble bénéficier d’un avantage substantiel dans les sondages (8 points). Si son programme est un peu plus « social » que ne l’avait été celui de Barack Obama (taux d’impôt sur les sociétés remonté à 28% contre 21% actuellement), il devrait rester non radical donc compris et accepté par les marchés financiers. En revanche, si la poursuite du rebond économique est confirmée, les marchés actions seront encore de bons placements malgré des profits et des dividendes évanescents en 2020 (entre -30 et -40% pour la baisse estimée des bénéfices). 

Le philosophe allemand Nietzsche faisait la remarque suivante : « il faut porter le chaos en soi pour accoucher d’une étoile dansante ». En matière de gestion financière, le chaos (les baisses de marchés et la hausse subite de volatilité) doit être exploité pour engendrer des rendements futurs et des investissements « star ».

 

La valeur du mois • APPLE

Après une multiplication par deux de son cours de bourse (proche de 500$ aujourd’hui) sur les douze derniers mois, la capitalisation boursière de la valeur technologique adulée par les jeunes et les moins jeunes dépasse maintenant la capitalisation boursière de l’indice français (CAC 40). En août, l’institut chinois Chine Academy for International Communication and Technology (CAICT) a indiqué que les expéditions (« shipments ») vers les marques internationales de téléphone (principalement Apple) avaient augmenté de 23%. Cette statistique est de bon augure avant les prochains résultats de la société américaine qui partage la vedette des indices américains avec Amazon, Microsoft et Alphabet (Google).

 

Le mot de la fin

1er septembre 2020 : le port du masque devient obligatoire dans tous les espaces professionnels clos. Pour citer une nouvelle fois Nietzsche « Tout esprit profond a besoin d’un masque ».

 

La Plume VITALÉPARGNE par Igor DE MAACK - septembre 2020

 

Rédacteur : Igor DE MAACK - idemaack@vitalepargne.com • Presse : Stevens Lefort - slefort@vitalepargne.com 

Texte achevé de rédiger le 1er septembre 2020 par Igor de Maack.  Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable.